You are currently viewing Far aux pruneaux

Far aux pruneaux

Le far aux pruneaux est une spécialité culinaire emblématique de la pâtisserie bretonne. C’est un dessert simple, rustique et savoureux à déguster en famille. Riche en fibres, le pruneau possède un fort pouvoir rassasiant. Il est idéal pour calmer un petit creux ou donner un coup de boost avant une séance de sport.

Le saviez-vous ? Le pruneau c’est au départ une prune cueillie à maturité et ensuite séchée. Il est plus riche en glucides que le fruit frais (comptez environ 50% de glucides sur le produit final). Ainsi, on pourrait croire que le pruneau fait grimper la glycémie mais il n’en est rien. Son indice glycémique est de 30 en raison de ses fibres solubles qui ralentissent l’absorption des sucres. Ci-dessous je vous propose une recette du far allégé en sucre et en gras. J’ai utilisé du lait entier mais il est possible de remplacer par du lait demi-écrémé.

Ingrédients POUR UN FAR AUX PRUNEAUX :

Pour 6 personnes

  • 320 g de pruneaux dénoyautés
  • 500 g de lait entier tiède
  • 4 œufs
  • 90 g de farine semi-complète d’épeautre (T 110)
  • 40 g de sucre de coco
  • 6 gouttes d’extrait de vanille liquide
  • 1 sachet de thé earl grey
  • Optionnel : un peu de beurre pour le dessus

Matériel :

  • Réalisé dans un moule en tôle anti-adhésif de 20 x 20 x 5 cm

Préparation du far aux pruneaux :

  • Afin de réhydrater vos pruneaux recouvrez-les de thé earl grey bien chaud pendant 1H.
  • Préchauffez votre four à 200°.
  • Faites tiédir le lait avec 6 gouttes d’extrait de vanille dans une casserole.
  • Mélangez la farine et le sucre de coco. Ajoutez les œufs, un à un, en mélangeant bien puis versez peu à peu le lait en délayant progressivement.
  • Égouttez les pruneaux. Disposez-les dans le fond de votre moule préalablement beurré ou huilé, versez la crème préparée par-dessus. Ajoutez des petites noisettes de beurre (optionnel).
  • Faites cuire entre environ 50 min (20 min à 200° puis le reste à 180°). La durée de cuisson dépend de la dimension de votre moule. Le far est cuit quand le dessus est bien doré et que la lame du couteau ressort sèche.
  • Faites refroidir complètement à température ambiante puis si possible placez une nuit au frais. Dégustez le lendemain en le sortant 15 minutes avant.

far aux pruneaux

 

Conseils :

  • Les pruneaux peuvent être remplacés par des pommes. Faites revenir au beurre 2 pommes coupées en lamelles (elles doivent être tout juste tendres). Disposez ensuite dans le fond du plat beurré et parfumez la pâte avec un peu de cannelle en poudre. Les pruneaux peuvent être remplacés aussi par des abricots secs.
  • Vous pouvez également macérer les pruneaux dans de l’eau chaude avec un peu de rhum ou d’extrait de fleur d’oranger.
  • Le lait tiède permet d’éviter d’avoir des grumeaux dans la pâte. Le risque est d’obtenir une pâte non homogène que vous sentirez à la dégustation.
  • L’erreur la plus fréquente pour le far c’est sa texture. Il peut arriver d’obtenir 2 couches. L’une crémeuse (sur la partie supérieure) et l’autre farineuse. C’est lié à la cuisson. Pour éviter cela je vous recommande de bien respecter la recette en chauffant le lait avant son incorporation. Cela permettra à la pâte d’épaissir légèrement avant de la verser dans le moule.
  • Pour la cuisson du far je vous recommande d’utiliser un moule en tôle pour mieux conduire la chaleur et ainsi obtenir un far bien doré.
far aux pruneaux

Far aux pruneaux

www.lacuisinedaurelie.com
Le far aux pruneaux est une spécialité culinaire emblématique de la pâtisserie bretonne. C'est un dessert simple, rustique et savoureux à déguster en famille. Riche en fibres, le pruneau possède un fort pouvoir rassasiant. Il est idéal pour calmer un petit creux ou donner un coup de boost avant une séance de sport. On pourrait croire que le pruneau fait grimper la glycémie mais il n'en est rien. Son indice glycémique est de 30 en raison de ses fibres solubles qui ralentissent l’absorption des sucres. Ci-dessous je vous propose une recette du far allégé en sucre et en gras. J'ai utilisé du lait entier mais il est possible de remplacer par du lait demi-écrémé.
5 sur 1 vote
Temps de préparation : 15 minutes
Temps de cuisson : 50 minutes
Portions : 4 personnes

Ingrédients
  

  • 310 g de pruneaux dénoyautés (à adapter en fonction de la taille de votre moule)
  • 500 g de lait entier tiède
  • 4 œufs
  • 90 g de farine semi-complète d'épeautre (T110)
  • 40 g de sucre de coco
  • 6 gouttes d'extrait de vanille liquide
  • 1 sachet de thé earl grey

Instructions
 

  • Afin de réhydrater vos pruneaux recouvrez-les de thé earl grey bien chaud pendant 1H.
  • Préchauffez votre four à 200°.
  • Faites tiédir le lait avec 6 gouttes de vanille dans une casserole.
  • Mélangez la farine et le sucre de coco. Ajoutez les œufs, un à un, en mélangeant bien puis versez peu à peu le lait en délayant progressivement.
  • Égouttez les pruneaux. Disposez-les dans le fond de votre moule préalablement beurré ou huilé, versez la crème préparée par-dessus. Ajoutez des petites noisettes de beurre (optionnel).
  • Faites cuire entre environ 50 min (20 min à 200° puis le reste à 180°). La durée de cuisson dépend de la dimension de votre moule. Le far est cuit quand le dessus est bien doré et que la lame du couteau ressort sèche.
  • Faites refroidir complètement à température ambiante puis si possible placez une nuit au frais. Dégustez le lendemain en le sortant 15 minutes avant.

Notes

  • Les pruneaux peuvent être remplacés par des pommes. Faites revenir au beurre 2 pommes coupées en lamelles (elles doivent être tout juste tendres). Disposez ensuite dans le fond du plat beurré et parfumez la pâte avec un peu de cannelle en poudre. Les pruneaux peuvent être remplacés aussi par des abricots secs.
  • Vous pouvez également macérer les pruneaux dans de l'eau chaude avec un peu de rhum ou d'extrait de fleur d'oranger.
  • Le lait tiède permet d'éviter d'avoir des grumeaux dans la pâte. Le risque est d'obtenir une pâte non homogène que vous sentirez à la dégustation.
  • L'erreur la plus fréquente pour le far c'est sa texture. Il peut arriver d'obtenir 2 couches. L'une crémeuse (sur la partie supérieure) et l'autre farineuse. C'est lié à la cuisson. Pour éviter cela je vous recommande de bien respecter la recette en chauffant le lait avant son incorporation. Cela permettra à la pâte d'épaissir légèrement avant de la verser dans le moule.
  • Pour la cuisson du far je vous recommande d'utiliser un moule en tôle pour mieux conduire la chaleur et ainsi obtenir un far bien doré.
Vous avez testé cette recette ?Faites moi un retour en commentaires et notez la recette.

 

Cet article a 3 commentaires

  1. Domy

    Trop bon et si facile à faire merci Aurélie

    1. Aurélie

      Merci beaucoup Domy 😉

  2. Cynthia

    Facile à pâtisser (c’est sûr pour moi). Réalisé hier,
    nous l’avons dégusté ce soir comme recommandé.
    Un régal encore une fois.
    Merci Aurélie pour avoir revisité le far breton.

Laisser un commentaire